Perles  de sagesse

Le Choix entre Sécurité et Vérité

On fait face souvent dans la vie à un choix essentiel entre ce qui nous fait sentir en sécurité, comfortables, ce qui est connu, familier, et.......la Vérité. La plus part des cas on choisit une sorte d’ „entre-deux“, car souvent la Vérité fait basculer le bateau, c'est souvent inconfortable, car c'est l'inconnu, et ça fait peur, mais essentiellement, si on est profondément honnètes avec nous, c'est exactement ce que nous voulons.

On veut la vérité, et au même temps on en est térrifiés, car on sait qu'elle peut detruire tout, surtout notre sentiment de se sentir en sécurité, et que ça nous propulse en dehors d'une vie 'normale' et 'confortable'.

C'est ça qui signifie se réveiller en dehors du rêve de ce que je crois sur la vie, mes pensées sur la vie et sur moi...qui suis-je? Tous ce que j'ai investi dans cette vie pour créer une certaine personne, un certain charactère qui est en train de vivre cette vie particulière : qui suis-je? Car si on regarde la vérité, si on sonde les profondeurs de notre être, honnêtement et sans jugement, peut-être qu’elle risque de nous dire : je ne sais pas vraiment qui je suis.

Et ainsi on continue à construire autour de nous des espaces d'être sécurisants, des croyances autour des positions sociales sécurisantes afin de ne pas faire face à l'inconfort de 'savoir'. On a peur de l'inconnu. Et bien qu'il puisse être terrifiant, il est aussi terriblement vivant.

Qu’est-ce que vivre sur la limite de notre espace de comfort, un moment après l'autre, sans savoir ce que diable arriverà le moment d'après, sans y comprendre rien?

L'inconnu n'a pas besoin d'être compris, ce qui est une clés fondamentale, car quand vous pensez que vous avez besoin de comprendre tout, dans les méandres de votre mental se déploie une guerre sans fin car vous ne serez pas capable de le comprendre.

Le mental n’est pas conçu pour comprendre cela.

La vie ne peut pas rentrer dans des boites ou des pensées qu'on crée. Dés que quelque chose rentre dans une boite quelque chose d'autre arrive pour la detruire, et ça recommence encore et encore.

Tous ce que vous croyez être sécuritaire, tôt ou tard commencerà à péricliter comme un bateau dans la tempête, afin que la Vie soit ressentie à nouveau, une vie pleine de sensations et de nouveaux potentiels, de tout ce qu'on a pas envie de ressentir de peur de s'y perdre.

Il s'agit là de tous les instincts animals qu'on a peur d'exposer et d'admettre car si on le fait tout cela devient absolument chaotique . Mais le CHAOS c'est la LIBERTE, c'est tellement vivant, car ça c'est la nature de la vie. Liberté et vie illimités se deversant en dehors de chaque boite , de chaque définition imposé.

Mais encore, les outils de la pensée sont utiles dans la vie pour les choses pratiques, ils nous aident à 'fonctionner' dans la vie quotidienne, mais quand on commence à ne plus vouloir avoir à tout prix toutes les réponses, on ne s'attends plus à devoir tout contrôler, on peut tout simplément avoir confiance à naviguer dans les flots de cette vie, et continuer à offrir nos services, car la réalité c'est la liberté, une liberté complètement folle, qu'elle ne peut pas être contenue.

Et c'est vraiment un paradoxe que de vivre comme-ça, car on sait que tout se manifeste d'une manière apparemment insensée, à l'intérieur et à l'extérieur de nous, d'une manière incontrôlée, toujours en mouvement car ça c'est la Vie! Parallèlement on continue à utiliser la pensée qui veut tout contrôler, mettre dans des boites, ordonner, séparer......avec les ‚je devrais, je ne devrais pas’, avec toutes les opinions et croyances qui vont avec.

Et la question évidente est : comment peut-on vivre comme-ça?

En vérité je ne sais pas comment vivre du tout , mais en prenant conscience de cet état de ne pas savoir, il y a déjà cette notion de liberté. On pense qu'on veut savoir, mais la réalité dit : je ne sais pas!

Je ne sais pas , je ne sais pas , je ne sais pas, et je n'ai pas besoin de savoir. Et ça c'est la Vie qui se manifeste, qui se vit.

On se plaint que tout vas mal, tout peut aller mal et on se pose des tas de questions. Mai je décide que j'arrête de planifier et je me mets simplément à ressentir l'incomfort de tous cela, la peur, la douleur, mais aussi la joie, l'extase, cette liberté chaotique dans la quelle on navigue tous le temps, sachant qu'on ne peut pas conténir ou définir l'un et l'autre au risque de les réduire.

Quoi faire de cette gratitude, de cet amour, que cela signifie?

La réalité ne peut pas supporter paroles, concepts, croyances. La réalité c'est notre nature, qui vous êtes, qui je suis.

La seule chose que je connaisse est l'expérience du juste Maintenant, telle qu'elle est.

Si j'écoute mes pensées et leur manière de la décrire, je ne saurais plus ce que cette expérience signifie (en tout cas rien qui puisse se relier au notions de temps/conflict/mémoire/pensées/passé/mort ).

Je ne sais pas ou ce moment commence et ou il termine, je ne ressens aucune séparation à part celle que mes pensées veulent me faire reconnaitre.

Alors comment on peut essayer de se libérer de ce concept de séparation : il ne s'agit pas de se dissocier de la pensée, de changer ou de définir quoi que ce soit, mais juste de prendre conscience de ce qui est déjà là et qui a toujours été là.

La pensée est utile mais elle n'en sait pas plus, elle n'est d'aucune utilité dans le fait de définir le moment présent, aucun questionnement à ce sujet peut être satisfait.

Seulement, en ce Moment précis, la l'émotion/intuition/sensation prends sa place, s'exprime.

La pensée a des stratégies sophistiquées pour s'introduire dans l'esprit, il s'agit de stratégie de survie animales.....qui encore revèlent la peur, et elle deviennent du coup un peu plus manipulatives.

Et alors quand le corps 'animal' essaye de survivre, il n'a pas le temps de s'expanser. Il ne peux pas 'jouer', il se contracte et implose.

Mais qui êtes vous, la vie elle même, au déla de toutes ces limitations des pensées, toutes ces méchanismes de survie?.....on est vraiment illimités, non contenus dans ce corps : devenons des observateurs regardant le déroulement des expériences, plutôt que leur victimes!

Quelle est la sensation d'être assis sur cette chaise, maintenant, les sensations dans le corps , maintenant .......ca c'est l'expérience, ça c'est le connu, une sensation de vie, non contenue en rien, uniquement ressentie, elle n'appartient à personne, et n'a pas une signification particulière.

Dans cette sensation, dans le Maintenant, toute la Vie elle même est contenue.


MANTRAS
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
 

BLOG RAYAVITA

FREE MANTRAS, NEWS, VIDEOS, TEACHINGS, EVENTS AND MORE ... 

  • Développement personnel / Personal development​

  • Invitation à l'éveil / Awakening Initiations

  • Soins holistiques / Holistic healing​

  • Accompagnement mission de vie / Facilitating your life mission​

  • Révélation de l'identité profonde / Revelation of your inner identity

© 2020 by RAYAVITA.

Création AuraImpact & Monagrafik.

Important Information

We care about your privacy! 

CONNECT WITH CHIARA VITALI

SUBSCRIBE FOR A FREE MANTRAS, NEWS, VIDEOS, TEACHINGS, EVENTS AND MORE