Perles  de sagesse

La Peur est un appel à l'Amour


La peur est un symptôme de ton propre sentiment de perte.

Si s’aimer soi-même, c’est se guérir soi-même, alors ceux qui sont malades ne s’aiment pas......s’ils connaissaient la vérité sur eux-mêmes, ils ne pourraient pas être malades.

Ne perçois dans la maladie qu’un autre appel à l’amour, et offre à ton frère ce qu’il ne croit pas pouvoir s’offrir à soi-même. Quelle que soit la maladie il n’y a qu’un seul remède. Le but de l’amour est ton droit et il t’appartient en dépit de tes rêves.

***

La guérison est délivrance de la peur de l’éveil et substitution de la décision de s’éveiller. La décision de s’éveiller est le reflet de la volonté d’aimer, puisque toute guérison comporte le remplacement de la peur par l’Amour.

***

Tu a fait la peur, l'Amour t'a été donné, n'enseigne que l’Amour, car c’est ce que tu es.

***

Quand tu seras devenu désireux de ne rien cacher, non seulement désireras-tu entrer en communion mais tu comprendras aussi la paix et la joie.

***

Les besoins ne surgissent que lorsque tu te prive toi-même. Tu agis conformément à l’ordre particulier des besoins que tu établis. Cela, en retour, dépend de ta perception de ce que tu es.

***

En fin des comptes, l’espace est aussi insignifiant que le temps. Tous deux ne sont que des croyances.
Le but de ce monde est de l’utiliser pour corriger ton incroyance. Tu ne peux jamais contrôler toi-même les effets de la peur, parce que c’est toi qui a fait la peur et tu crois en ce que tu a fait.

***

Tous les aspects de la peur sont faux parce qu’ils n’existent pas au niveau créateur et par conséquent ils n’existent pas du tout.

***

La connaissance qu’illumine ne te rend pas seulement libre, elle te montre aussi clairement que tu es libre.

***

En réalité tu es parfaitement inaffecté par toutes les expressions de manque d’amour. Celles-ci peuvent être de toi comme d’autrui, de toi envers autrui ou d’autrui envers toi.

***

La paix est un attribut en toi. Tu ne peux pas la trouver au dehors. La maladie est une forme de quête extérieure. La santé est la paix intérieure.

***

Souviens-toi que là ou est ton cœur, là aussi est ton trésor. Tu crois en ce que tu estimes. Quand tu a peur tu estimes mal.

***

Le véritable déni est un puissant mécanisme de protection. Tu peux et tu devrais nier toute croyance voulant que l’erreur peut te blesser.

***

La maladie – Non justesse d’esprit

***

Seul l’esprit crée, le corps ne peut agir faussement qu’en réaction à une pensée fausse. Le corps ne peut pas créer ; et c’est la croyance qu’il le peut qui produit tous les symptômes physiques.

Tous les moyens matériels que tu acceptes comme remèdes contre les maladies du corps sont le premier pas dans la croyance que le corps fait sa propre maladie. C’est un deuxième faux pas que de tenter de le guérir par des agents non créateurs. Toutefois il ne s’ensuit pas qu’il est mal d’utiliser ces agents à des fins correctives. Dans ce cas il peut être sage d’utiliser une approche de l’esprit et du corps qui représente un compromis, en donnant croyance temporairement à l’action guérissante de quelque chose d’extérieur. Ceci parce-que la dernière chose qui puisse aider ceux qui ne sont pas dans l’esprit juste, ou les malades, est une augmentation de la peur.

***

Le corps est mécanisme d’apprentissage pour l’esprit. De lui-même ce mécanisme d’apprentissage n’est pas sujet à l’erreur, parce-que il ne peut pas créer.

***

Dans le temps nous existons les uns pour les autres, dans l’intemporel nous coexistons avec Dieu.

***

Je ne suis ici que pour aider véritablement.
Je suis ici pour représenter Celui Qui m’a envoyé. Je n’ai à m’inquiéter ni de ce que je dirai ni de ce que Je ferai, car Celui Qui m’a envoyé va me diriger. Je suis content(e) d’être là ou il souhaite que je sois, Connaissant qu’il y va avec moi.
Je serai guéri(e) en Le laissant m’enseigner à guérir.

***

Chaque fois que tu a peur, c’est le signe certain que tu a permis à ton esprit de mal-créer et que tu ne m’a pas permis de te guider.

La correction de la peur est ta responsabilité. Quand tu demandes à être délivré de la peur, tu donnes à entendre que ce ne l’est pas.
Tu es bien trop tolérant aux vagabondages de l’esprit et tu excuse passivement ses mal-créations.

***

L’esprit est très puissant, il ne dort jamais, il crée à chaque instant. Il est difficile de reconnaitre que pensée et croyance combinées font lever une vague si puissante qu’elle peut littéralement transporter des montagnes.

***

Il n’y a pas de vaines pensées. Toute pensée produit une forme à un certain niveau.

***

Tu a peur de Dieu et de toi-même. Tu Nous a mal perçus ou mal-créés, et tu crois en ce que tu a fait.

***

La connaissance a précédé à la fois la perception et le temps et c’est elle qu’a la fin les remplacera.

***

C’est le choix de juger plutôt que de connaître qui est la cause qui te fait perdre la paix. Le jugement est le processus sur lequel repose la perception mais non la connaissance.

En présence de la connaissance, tout jugement est automatiquement suspendu, et c’est ce processus qui permet à la re-connaissance de remplacer la perception.

MANTRAS
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
 

BLOG RAYAVITA

FREE MANTRAS, NEWS, VIDEOS, TEACHINGS, EVENTS AND MORE ... 

  • Développement personnel / Personal development​

  • Invitation à l'éveil / Awakening Initiations

  • Soins holistiques / Holistic healing​

  • Accompagnement mission de vie / Facilitating your life mission​

  • Révélation de l'identité profonde / Revelation of your inner identity

© 2020 by RAYAVITA.

Création AuraImpact & Monagrafik.

Important Information

We care about your privacy! 

CONNECT WITH CHIARA VITALI

SUBSCRIBE FOR A FREE MANTRAS, NEWS, VIDEOS, TEACHINGS, EVENTS AND MORE